Industrie

Les Cartonneries de Gondardennes, un exemple de réussite audomaroise

Les cartonneries Gondardennes ont accueilli la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, lundi 4 février. L’occasion pour cet acteur de l’industrie audomaroise de parler de sa réussite et de ses nouveaux projets.

378
Bertrand Helle présente son entreprise à Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes.

Entreprise familiale créée en 1897, les Cartonneries de Gondardennes produisent des cartons et du papier ondulé. Elles sont un exemple de réussite industrielle dans le secteur de la cartonnerie. Sur les 27 hectares de son site industriel de Wardrecques, l’entreprise produit 180 000 tonnes de papier ondulé et 130 000 tonnes de carton ondulé par an. Elle affiche un chiffre d’affaires de 120 millions d’euros. Si les Cartonneries emploient 400 salariés, elles recrutent dans le domaine de la maintenance pour des postes de mécaniciens, de soudeurs ou encore de tuyauteurs, mais aussi en production via des cursus en apprentissage. «C’est un constat que l’on a fait depuis quelques années, confesse Bertrand Helle, directeur général, l’industrie a mauvaise image, les jeunes sont attirés par d’autres types de métiers. Il faut changer cette situation en se faisant connaître auprès des jeunes, des enseignants ou encore des parents. On essaie aussi de développer des produits innovants comme la palette carton ou la RFID.» Si les Cartonneries de Gondardennes exportent 30% de leur production, majoritairement dans des pays tels que l’Allemagne, la Grande-Bretagne et le Benelux, elles ont bénéficié du fonds européen FEDER pour mener à bien de nombreux projets. «Il s’agit de la plus grande cartonnerie d’Europe [ndlr en termes de chaînes de production]. Cela est significatif d’un succès et d’une capacité d’adaptation. Grâce à la Région et à l’Union européenne, cette entreprise a su se moderniser avec des équipements ultra-modernes et un métier ouvrier qui n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 15 ans», se félicite Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes.

Un réseau de chaleur en projet

L’aide de l’Union européenne a également permis aux Cartonneries de Gondardennes de bénéficier de subventions pour son projet de réseau de chaleur à hauteur de 2,7 millions d’euros sur 11,4 millions d’euros. En partenariat avec le CVE Flamoval, l’entreprise construit 4 km de tuyaux entre les deux entreprises afin d’envoyer son eau à Flamoval qui la transformera en vapeur. «Pendant les sept mois d’été, d’avril à fin octobre, il est plus intéressant pour le CVE d’envoyer la chaleur produite par l’incinération d’ordures ménagères ou autres à la Cartonnerie plutôt que d’en faire de l’électricité», détaille Bertrand Helle. Cette économie circulaire devrait débuter au deuxième semestre 2019 et permettra, à terme, à l’entreprise de réduire ses émissions de CO2 de 22 000 tonnes, soit près de 30%.