En Bref

De l’autre côté de la Manche

Natwest lance une carte de paiement sans contact biométrique L’établissement bancaire britannique Natwest a décidé de tester sa nouvelle carte de paiement sans contact biométrique. L’étude, qui sera menée à partir de mi-avril sur 200 clients de la banque, a pour objectif d’expérimenter la performance de cet instrument de paiement, doté d’un lecteur d’empreintes digitales. […]

Natwest lance une carte de paiement sans contact biométrique

L’établissement bancaire britannique Natwest a décidé de tester sa nouvelle carte de paiement sans contact biométrique. L’étude, qui sera menée à partir de mi-avril sur 200 clients de la banque, a pour objectif d’expérimenter la performance de cet instrument de paiement, doté d’un lecteur d’empreintes digitales. Le niveau de sécurité de la carte de paiement sera ainsi supérieur aux quatre chiffres classiques du code PIN. L’optique est de lutter contre toute tentative de fraude tout en proposant au consommateur un mode de paiement dans l’air du temps. Pour activer la nouvelle carte, les personnes intéressées seront tenues de s’adresser aux agences de Natwest, lesquelles proposeront gratuitement cette technique pour toute ouverture d’un nouveau compte.

L’industrie automobile face au Brexit

La dernière enquête réalisée par la Société of Motor Manufacturers and Traders (SMMT) révèle que la production de l’industrie automobile britannique a baissé de 15% sur un an. Selon les résultats de cette étude, il s’agit de son neuvième mois consécutif de recul en production. En mars, le Royaume-Uni a produit 123 203 véhicules, soit une baisse de 22 000 entités par rapport au mois de février. L’impact économique d’un Brexit sans accord serait néfaste aussi bien pour les producteurs nationaux qu’étrangers. Pour faire face à une telle décision, plusieurs sociétés prévoient d’adopter une stratégie préventive au niveau de leurs productions.

Les offres d’emploi bilingue français-anglais en baisse

Les offres d’emploi bilingue français-anglais au sein du Royaume-Uni connaissent un net recul depuis l’année 2016 : c’est ce qui ressort de l’étude réalisée par la start-up Adzuna, créatrice d’un moteur de recherche d’offres d’emploi sur Internet, et publiée le 25 mars 2019. Sur la base de 4 millions d’offres d’emploi, les divers secteurs exigeant la maîtrise des deux langues ont ainsi baissé de 39,5% depuis février 2016. Les branches concernées sont l’enseignement, le tourisme et le commerce international. Les autres langues sollicitées par les employeurs demeurent l’allemand, l’espagnol et l’italien.

Une nouvelle stratégie pour la production agricole britannique

Le secteur agricole britannique ne pourra plus bénéficier des conventions consenties par l’Union européenne en cas de Brexit sans accord. C’est le Trésor public qui s’en occupera jusqu’à la fin du mandat du Parlement en 2022. Le secrétaire d’Etat à l’Environnement, à l’Alimentation et aux Affaires rurales, Michael Gove, envisage d’adopter une nouvelle stratégie de la production nationale. Le secteur agricole représente environ 0,5% de l’économie britannique et emploie un demi-million de personnes.