Livraison urbaine

Colisweb poursuit son ascension

Piétonnisation, interdiction aux poids lourds, enjeu environnemental… La livraison urbaine est devenue un casse-tête pour beaucoup de grandes enseignes. Surfant sur la tendance du «click and collect», la société nordiste Colisweb, installée à EuraTechnologies, propose des solutions de transport pour couvrir le dernier kilomètre.

235
Pierre-Arnaud Catimel, Co-Fondateur et Directeur Commercial de Delaplace.pro (à gauche) et Rémi Lengaigne, CEO de Colisweb.

Avec une croissance à deux chiffres et près de 300 clients en France, la société lilloise Colisweb s’est imposée comme le leader de la livraison urbaine. Son credo ? Livrer un produit commandé sur Internet et disponible en magasin dans la journée, sur prise de rendez-vous. «La livraison est réalisée dans un rayon de 30 km autour du point de retrait», explique le CEO de Colisweb, Rémi Lengaigne. Formé à l’Institut technologique européen d’entrepreneuriat et de management (Villeneuve-d’Ascq), avec une spécialisation en transports et logistique, Rémi Lengaigne constate l’enjeu logistique des transporteurs dans les grandes agglomérations : «Le projet est d’optimiser le flux urbain, de rendre la livraison urbaine plus connectée au moment où les villes sont de plus en plus piétonnes.» Avec son associé, Damien Abgrall, il fonde alors Colisweb, incubé au pôle d’excellence lillois EuraTechnologies, en 2014. «On fonctionne sur un modèle de B to B to C. L’enseigne facture comme elle veut la livraison au consommateur. Nous facturons ensuite l’enseigne pour le service.» Colisweb s’impose rapidement en leader avec un premier projet de livraison en deux heures pour l’enseigne Cafés Méo.

Une croissance continue

Surfant sur la vague du «click and collect», l’entreprise tend à se démarquer par la rapidité et la flexibilité de ses livraisons. «Le suivi de la commande est disponible sur téléphone. L’utilisateur peut modifier l’adresse et l’horaire de la livraison directement sur son mobile.» Selon le dirigeant, 99% des livraisons sont effectuées au premier passage. L’entreprise est surtout sollicitée par de grands groupes de retail. «Nous sommes connectés à 3 500 points de vente en France.» Environ 15% de l’activité de Colisweb est réalisée dans les Hauts-de-France. La région parisienne concentre la plus grosse partie du flux.

La société lilloise affiche une croissance moyenne mensuelle de 28%. «On a fait 10 millions de chiffre d’affaires en 2018.» Colisweb, forte de 45 salariés, dont une majorité à Lille – sept d’entre eux sont répartis en France –, concentre ses activités sur la recherche et développement. Dans cette optique, l’entreprise a noué un partenariat avec Delaplace.pro, également installée à EuraTechnologies et filiale du groupe Engie. Fondée en 2017, elle se présente comme une plateforme d’intermédiaire logistique pour des solutions de stockage. «On s’ouvre à la possibilité d’avoir des entrepôts aux portes de la ville. On pourrait ainsi s’adresser à des enseignes de plus petite taille ou à des commerces en ligne», s’enthousiasme Rémi Lengaigne. Autre objectif majeur : l’essor des transports doux. Rémi Lengaigne travaille actuellement avec 1 300 transporteurs et espère convertir 60% de son flux parisien en transports propres d’ici 2020. «On souhaite atteindre le même pourcentage à Lille vers fin 2020.»