De l’autre côté de la Manche

Tesco cède ses points de vente asiatiques pour 10,8 milliards de dollars Tesco, le géant britannique de la distribution, vient de conclure un accord pour céder ses points de ventes implantés en Thaïlande et en Malaisie pour un montant de 8 milliards de livres sterling, soit 10,8 milliards de dollars. Les 2 074 magasins de […]

© suradeach seatang

Tesco cède ses points de vente asiatiques pour 10,8 milliards de dollars

Tesco, le géant britannique de la distribution, vient de conclure un accord pour céder ses points de ventes implantés en Thaïlande et en Malaisie pour un montant de 8 milliards de livres sterling, soit 10,8 milliards de dollars. Les 2 074 magasins de l’enseigne, présents dans les deux pays sous la marque Tesco Lotus, vont être acquis par le conglomérat thaïlandais CP Group. Cette décision permettra à l’enseigne de se concentrer davantage sur ses activités implantées au Royaume-Uni, en Irlande et en Europe centrale. L’opération devrait être bouclée au cours du deuxième semestre de 2020, juste après l’obtention de l’accord des actionnaires, mais aussi des régulateurs. Les points de vente asiatiques de Tesco regroupent environ 60 000 salariés.

Xiaomi ferme son unique « Mi Store » britannique

Xiaomi, l’entreprise chinoise spécialisée dans la téléphonie mobile et l’électronique grand public, vient de fermer définitivement son unique « Mi Store » du Royaume-Uni. Le point de vente, qui a ouvert ses portes en novembre 2018, était situé au centre commercial Westfield à Londres. La structure a procédé également à la fermeture du compte Twitter de sa boutique londonienne. Le commerce proposait une gamme de téléphones mobiles, des accessoires, des vêtements, des scooters électriques, ainsi que des appareils intelligents. Les consommateurs britanniques ont toujours accès aux produits de Xiaomi via son site mi.com/uk.

Hvivo cherche des cobayes 

Hvivo, le spécialiste britannique des études de défis viraux et des services de développement clinique, cherche 24 volontaires pour se faire injecter le coronavirus. L’objectif de cette expérience est de trouver un vaccin contre le virus, apparu à Wuhan en Chine. Les cobayes seront infectés par deux souches atténuées de Covid-19 et seront mis en quarantaine pendant 14 jours dans des locaux implantés à l’est de Londres. Ces injections provoqueront des symptômes respiratoires beaucoup moins graves que le virus « original ». Les participants (qui recevront une rémunération de 4 000 euros) devront suivre un régime alimentaire précis et rester confinés dans des chambres équipées (télévision,  console de jeux, livres et accès wifi)…

Un tour de table de 41 millions de dollars pour Five

Five, une start-up britannique spécialisée dans la conception des systèmes de conduite autonome, vient de boucler une levée de fonds de 41 millions de dollars. L’objectif est de lancer un logiciel permettant de tester et de mesurer la précision des systèmes de conduite des véhicules autonomes. Ce tour de table, qui porte le montant total levé par la structure depuis sa création à 77 millions de dollars, a été réalisé auprès de Trustbridge Partners, Direct Line Group et Sistema Venture Capital. Lakestar, Amadeus Partners, Kindred Capital et Notion Capital, les investisseurs historiques de Five, ont également participé à cette opération. Rappelons que l’enseigne a levé 35 millions de dollars fin 2017.

Coronavirus : Tesco impose des restrictions sur les achats

En raison d’une forte augmentation de la demande de produits de grande nécessité, Tesco, le numéro un des supermarchés britanniques, a imposé des limites, afin d’éviter les achats liés à la panique causée par l‘épidémie du coronavirus. En effet, l’enseigne a limité les achats à cinq produits pour les gels hydroalcooliques, les linguettes antibactériennes, mais aussi sur le lait à longue conservation et les pâtes sèches. À l’instar de Tesco, Asda, filiale de Walmart, autorise uniquement l’acquisition de deux gels désinfectants au niveau de ses points de vente comme au niveau de son site Internet.