De l’autre côté de la Manche

Virgin Atlantic dépose le bilan aux Etats-Unis Virgin Atlantic, la compagnie aérienne britannique fondée en 1984 par le milliardaire Richard  Branson, vient de déposer le bilan aux Etats-Unis. La structure, dont le siège social est basé à Londres, a opté pour cette décision afin de permettre la validation de son plan de sauvetage de 1,2 […]

© William

Virgin Atlantic dépose le bilan aux Etats-Unis

Virgin Atlantic, la compagnie aérienne britannique fondée en 1984 par le milliardaire Richard  Branson, vient de déposer le bilan aux Etats-Unis. La structure, dont le siège social est basé à Londres, a opté pour cette décision afin de permettre la validation de son plan de sauvetage de 1,2 milliard de livres sterling, visant à assurer sa survie face à la crise du transport aérien due à la pandémie du Covid-19. Celui-ci sera soumis au vote des créanciers de l’enseigne le 25 août prochain. Par ailleurs, le transporteur a déposé, le 4 août dernier, une demande de protection contre les faillites au titre du chapitre 15 du code américain des faillites réservé pour les entreprises étrangères.

Travelex supprime 1 300 emplois au Royaume-Uni 

Travelex, la société de change britannique dont le siège social est basé à Londres, vient d’annoncer son intention de supprimer 1 309 emplois au Royaume-Uni. En effet, l’entreprise a été lourdement impactée par la pandémie du Covid-19, mais aussi par la cyberattaque, dont elle a été victime en décembre de l’année précédente. La réduction d’effectif s’inscrit dans le cadre du plan de restructuration des activités de l’entreprise, mené par ses créanciers, qui ont repris le contrôle après le dépôt de bilan. Cette réorganisation a permis à l’entreprise de sauver 1 802 emplois au Royaume-Uni ainsi que 3 635 postes supplémentaires au niveau mondial et notamment d’assurer sa survie. Rappelons que le Cabinet PwC a été nommé administrateur de Travelex.

Uber s’empare du britannique Autocab

Uber, la plateforme américaine de réservation des voitures avec chauffeur, vient d’acquérir Autocab, le premier fournisseur de systèmes de réservation et d’expédition de taxi dans le monde entier, pour un montant qui n’a pas été communiqué. Ce rachat permettra à l’acquéreur, qui opère actuellement dans 40 villes britanniques, d’étendre sa présence au Royaume-Uni et de desservir de nouvelles zones géographiques. Celui-ci aura la possibilité d’utiliser la technologie de marché d’Autocab afin de connecter les usagers aux chauffeurs de taxi. Ces derniers auront la possibilité d’accéder à la plateforme Uber afin de réaliser des livraisons ou des courses de VTC.

Reprise plus lente pour l’économie britannique en 2021

La Banque d’Angleterre, banque centrale du Royaume-Uni, vient d’annoncer que la reprise de l’économie britannique sera plus lente que prévu initialement. Celle-ci ne pourra retrouver son niveau avant la crise sanitaire mondiale du Coronavirus, que d’ici la fin de l’année prochaine. L’établissement bancaire a déclaré également que son taux directeur, qui s’élève à 0,1%, restera inchangé. En ce qui concerne l’année 2020, le taux de chômage devrait atteindre 7,5% en fin d’année au lieu de 10% prévu il y a trois mois tandis que la contraction de l’économie devrait atteindre 9,5%. Toujours selon les prévisions de la Banque d’Angleterre, le produit intérieur brut n’affichera qu’un rebond de 9% en 2021.

Total finalise la vente de ses actifs non stratégiques au Royaume-Uni

Total, l’entreprise énergétique française spécialisée dans la production et la commercialisation des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone, vient de confirmer la vente de ses actifs non-stratégiques en mer du Nord au Royaume-Uni à la plateforme énergétique britannique Neo Energy. Cette cession s’inscrit dans le cadre du plan d’actions, mis en place par Total pour faire face à la crise économique. Afin de garantir le transfert des opérations en douceur, la filiale de Hitec Vision a préparé un plan de transition détaillé. Rappelons que, la transaction doit être bouclée d’ici la fin du troisième trimestre prochain.

Une entreprise britannique sur trois compte réduire ses effectifs

Selon une étude menée par Chartered Institute of Personnel and Développement (CIPD) et le groupe de travail temporaire Adecco, auprès de 2 000 employeurs britanniques, une entreprise sur trois compte réduire ses effectifs, et ce, au troisième trimestre de l’année en cours. En effet, 33% des personnes interrogées ont déclaré qu’ils comptent supprimer des emplois d’ici la fin du mois prochain contre 22% enregistré lors du sondage précédent qui s’est tenu en mai dernier. Ce résultat est dû à la crise sanitaire du Covid-19, qui  a impacté négativement les secteurs du commerce et de la restauration.