De l’autre côté de la Manche

Tesco : rebond de 42% de son bénéfice net au premier semestre Tesco, le groupe de distribution international basé au Royaume-Uni, vient d’annoncer l’augmentation de 42% de son bénéfice net au cours du premier trimestre 2020. Ce résultat s’explique par la hausse des ventes due à la crise sanitaire, qui a engendré la fermeture des […]

© Claudio Divizia

Tesco : rebond de 42% de son bénéfice net au premier semestre

Tesco, le groupe de distribution international basé au Royaume-Uni, vient d’annoncer l’augmentation de 42% de son bénéfice net au cours du premier trimestre 2020. Ce résultat s’explique par la hausse des ventes due à la crise sanitaire, qui a engendré la fermeture des restaurants et des cantines. Le groupe a précisé dans un communiqué de presse qu’il a réalisé un bénéfice net de 460 millions de livres entre mars et août. Tesco, qui peut servir actuellement 1,5 millions de clients en ligne chaque semaine, vient de renforcer ses opérations en ligne afin de mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Barclays LifeSkills conclut de nouveaux partenariats caritatifs

Barclays LifeSkills, la structure britannique dont la mission principale est d’aider les jeunes à acquérir les compétences nécessaires pour intégrer le monde du travail, vient d’annoncer la conclusion de nouveaux partenariats caritatifs. La filiale de la banque britannique Barclays a noué des accords avec plusieurs établissements, notamment Working Chance, Timewise, Child Poverty Action Group, Center for Aging Better et Carers Uk, Maggie’s, Smallwood et Wise Group. L’objectif est d’améliorer les compétences professionnelles des travailleurs britanniques ; 200 000 personnes, en quête d’un soutien personnalisé, sont concernées par cette opération.

Coty annonce l’expansion de la marque Kylie Skin au Royaume-Uni

Coty, la multinationale américaine de produits de beauté, vient d’annoncer, dans un communiqué de presse, le lancement de sites web dédiés aux consommateurs de la marque Kylie Skin créée par Kylie Jenner, au Royaume-Uni. Les sites permettront aux consommateurs d’acheter leurs produits tout en évitant les frais de douane, mais aussi de recevoir leurs articles rapidement. Le groupe avait acquis, en novembre 2019, 51% des marques Kylie Cosmetics et Kylie Skin pour 600 millions de dollars. L’enseigne a annoncé également l’expansion de Kylie Skin en France, en Allemagne et en Australie.

Covid-19 : le système de test britannique perturbé

Suite aux problèmes d’approvisionnement rencontrés par le groupe pharmaceutique suisse Roche, le système britannique de dépistage du coronavirus a été perturbé le 7 octobre dernier. En effet, l’expédition de certains produits a été retardée en raison des difficultés liées au transfert des activités de livraison vers un nouveau centre de distribution. Pour faire face à cette situation, Roche a élargi les horaires du travail de ses effectifs et a recruté des salariés supplémentaires. Rappelons que Roche est l’un des principaux fournisseurs des tests Coronavirus du Service national de santé britannique (NHS).

EasyJet : une perte inédite

EasyJet, la compagnie aérienne britannique à bas coût, s’attend à une perte avant impôt comprise entre 815 et 845 millions de livres sterling pour l’exercice 2019-2020. Ce résultat négatif est dû principalement à la chute du trafic aérien causée par la crise sanitaire mondiale, mais aussi à l’arrêt de ses vols durant la période du confinement. En effet, le nombre des passagers transportés a affiché un repli de 50% au cours de ladite période. Par ailleurs, aucun dividende ne sera versé pour l’exercice 2019-2020 en raison de la situation financière du transporteur britannique. C’est la première fois qu’EasyJet enregistre une perte annuelle.

Le taux de chômage britannique atteint 4,5% au troisième semestre

En raison de la crise sanitaire, le taux de chômage au Royaume-Uni a enregistré une hausse de 4,5% au troisième trimestre de l’année en cours, contre 4,2% entre avril et juin. Selon le rapport mensuel sur le marché du travail publié par l’Office national des statistiques (ONS), 673 000 personnes de moins ont été employées depuis le mois de septembre dernier. L’institut a annoncé également que 27 millions de personnes ont demandé de bénéficier du revenu minimum – des salariés ayant des petits revenus comme des personnes au chômage –, au cours du mois d’août. Les licenciements ont affiché une hausse de 113 000 entre juin et août, à un an d’intervalle.