De l'autre côté de la Manche

BP réinvestit dans l’énergie solaire

Après six ans d’absence dans le secteur, le géant pétrolier britannique marque son retour en prenant 43% des parts du numéro un européen, Lightsource, pour un montant total de 149 millions de livres (169 millions d’euros). Le directeur des énergies alternatives chez BP, Dev Sanyal, a expliqué que la compagnie retourne sur ce marché car celui-ci est désormais mature, en passant de la fabrication de panneaux solaires au développement de fermes solaires. Une grande partie de cet investissement servira à l’installation du plus grand parc photovoltaïque d’Europe, de 6,3 mégawatts, situé à proximité de Londres. L’entreprise sera rebaptisée Lightsource BP au début de l’année prochaine.

Sous pression, Ryanair reconnaît les syndicats de pilotes

Afin d’éviter la première grève de son histoire, la compagnie aérienne à bas coût entend reconnaître les syndicats. Le directeur général de la compagnie irlandaise, Michael O’Leary, avait toujours refusé la présence de syndicats, voyant en eux un frein pour les transporteurs traditionnels voulant se réformer. Suite à cette annonce, les pilotes italiens ont annulé leur grève, qui était prévue pour le 20 décembre. Ils demandent désormais que les assistants de vol puissent bénéficier du même droit.

17% des zones rurales n’ont pas le haut débit

Plus d’un million de foyers et bureaux à travers le Royaume-Uni ne bénéficient toujours pas d’une connexion Internet à haut débit, soit une vitesse de connexion d’au moins 10 mégabits par seconde. Selon l’autorité de régulation des télécommunications, l’Ofcom, si la qualité du réseau s’améliore, il est néanmoins nécessaire d’offrir aux foyers et aux entreprises le service dont ils ont besoin. L’Ofcom a en effet constaté qu’environ 17% des bâtiments en zones rurales n’ont pas de haut débit, contre 2% dans les villes.

Boom des achats de locaux commerciaux à la City

Avec la dévaluation de la livre sterling, le marché de l’immobilier commercial au cœur du quartier financier de la capitale britannique a connu une croissance record, alors que les investisseurs étrangers accentuent leur hégémonie sur ce marché. Ainsi, en 2017, le montant des transactions devrait atteindre 12,5 milliards de livres (14,18 milliards d’euros), soit deux fois plus que la moyenne des dix dernières années, se rapprochant du précédent pic de 12,6 milliards de livres en 2014. L’année est aussi marquée par les deux transactions records, les gratte-ciel Cheesegrater et Walkie-Talkie, tous deux vendus à des investisseurs chinois pour 1,5 et 1,3 milliard de livres.

Retour en France

C’est ce que constate le Financial Times. De nombreux entrepreneurs et scientifiques français qui avaient quitté le pays pour s’installer outre-Manche sont de retour. Parmi les raisons évoquées, l’article évoque l’élection de Macron, le changement d’image que renvoie la France, ainsi que les tourments que connait le Royaume-Uni. L’article, lisible dans Courrier international, parle du retour des «Pigeons».