«Il faut favoriser la 'ville du quart d’heure'»

Une récente étude sur l’impact du confinement sur la ville de demain a été présentée lors de l'Université d'été. Une manière d’aider la profession à se renouveler, sans tomber dans la quête utopique d’une ville idéale.

Familistère de Guise qui accueillait la 24ème édition de l'Université d'été des urbanistes
Familistère de Guise qui accueillait la 24ème édition de l'Université d'été des urbanistes

C’était trop tentant : en mars dernier, à l’annonce du confinement, quoi de mieux pour les chercheurs que de lancer une enquête pour savoir comment les Français vivaient le confinement afin d’imaginer la ville de demain. C’est ce qu’a fait Lise Bourdeau-Lepage, géographe, professeur à l’Université de Lyon 3, venue présenter ses derniers résultats à Guise. Cette enquête, «Le confinement et ses effe...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne