L’entreprise doit-elle être sur les réseaux sociaux ?

Le cabinet-conseil Trigone poursuit son cycle de conférences-débats par ce thème ô combien actuel. Chaque jour, des centaines de milliers d’internautes rejoignent à titre personnel l’un de ces réseaux, FaceBook tenant la corde. Mais Trigone pose la question délicate de la présence de l’entreprise. Et répond en substance : “Attention ! En cas de maladresses, voire plus, les dégâts seront irrémédiables.”

Eric Flamencourt, très écouté !
Eric Flamencourt, très écouté !

Eric Flamencourt, très écouté ! Maîtriser sa communication sur la toile classique est déjà périlleux, mais le côté affectif, pour ne pas dire intimiste, des réseaux sociaux a de quoi inquiéter l’entrepreneur, à tout le moins l’interpeller et l’inciter à mettre toutes les chances de son côté. Première règle à respecter, premier piège : “Ce n’est pas l’entrepreneur qui s’inscrit, c’est sa société, ...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne