Dix communes traversées sur 20 kilomètres

L’autoroute de la chaleur : la chaudière de la Mel

Vingt ans après sa création, le centre de valorisation énergétique Antarès d’Halluin se lance un nouveau défi : l’autoroute de la chaleur. Un moyen de revaloriser les déchets ménagers métropolitains pour alimenter les réseaux de chaleur du territoire. Son inauguration se tenait le 29 novembre.

Les élus de la région lors de l’inauguration de l’autoroute de la chaleur le 29 novembre dernier. © Aletheia Press/E.Chombart
Les élus de la région lors de l’inauguration de l’autoroute de la chaleur le 29 novembre dernier. © Aletheia Press/E.Chombart

Le 29 novembre dernier était un jour particulier pour la Métropole européenne de Lille (Mel), Dalkia, Veolia, l’Ademe et le Feder. Tous sont partenaires d’un beau projet : l’autoroute de la chaleur, dont l’inauguration s’est déroulée au centre de valorisation énergétique (CVE) Antarès à Halluin. Là où tout commence. «Cette autoroute de la chaleur, nous y réfléchissons depuis 2017, bien avant la gu...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne