New Workers à pied d'oeuvre

Un nouvel espace de coworking a ouvert à Wambrechies sous le nom de New workers. Sa particularité ? Il propose des services juridiques, de contrôle de gestion et d'expertise comptable.

New Workers à pied d'oeuvre
New Workers à pied d'oeuvre

Les salles de réunion sont accessibles aux coworkers et aux entreprises extérieures.

Emmanuel Dissaux, Audrey Dissaux et Stéphane Achte, cogérants.

Ouvert depuis septembre, cet espace comprend un open space, trois bureaux fermés et trois salles de réunion à louer. Situé dans une zone en plein aménagement urbain à Wambrechies, New Workers devrait prochainement être rejoint par des commerces, du tertiaire et un hôtel. Audrey Dissaux, conseillère en contrôle de gestion chez Nord Finance & Gestion, Stéphane Achte et Emmanuel Dissaux, experts comptables au cabinet Sigma, en sont les trois cogérants. «On sentait un besoin en périphérie», explique Stéphane Achte. Les clients ont accès à deux types de formule : cinq jours par mois (80€ HT/mois) ou un mois complet (250€ HT/mois).

Outre les espaces de travail, le cabinet a souhaité faire des locaux des lieux de vie : douches, espace vert, cuisine… Ce bâtiment de basse consommation, d’une surface de plus de 300 m2, a été construit avec du bois et des matériaux recyclés. «On devrait bientôt être équipé de bornes électriques», ajoute Emmanuel Dissaux. New Workers peut accueillir jusqu’à 25 personnes dans ses locaux. L’open space dispose de quatorze places. L’espace est par ailleurs ouvert aux conférences organisées avec des banquiers et assureurs. «Notre but est de créer un échange entre nos clients», résume Stéphane Achte.

 

Au service des indépendants

 

Ces espaces de coworking s’adresse en particulier aux indépendants du secteur tertiaire. New Workers ne dispose pas d’espace de production. «L’exception peut être un salarié dont le siège est à Paris par exemple», indique Emmanuel Dissaux. Pour les différents cabinets – Nord Finance & Gestion et Sigma – qui proposent cette aide, l’objectif est double : avoir un bureau et faire connaître leurs services. Les «coworkers» peuvent, quant à eux, bénéficier notamment d’un soutien à la création d’entreprise comprenant une aide aux démarches de domiciliation. Les services sont facturés en plus de l’utilisation des bureaux. «On peut héberger de futurs clients de Sigma. À l’inverse, des clients de notre cabinet peuvent louer des salles de réunion» explique Stéphane Achte.