Première édition de la Journée des spécialistes de l'entreprise

Le 28 novembre 2013, à la Cité des échanges de Marcq-en-Baroeul, près de 140 acteurs économiques sont allés à la rencontre d'avocats spécialistes lillois pour obtenir des conseils dans divers domaines.

Séance plénière de La première Journée des Spécialistes de l'entreprise, ouverte par Bertrand Wambeke, Luc Doublet, Hélène Fontaine et Frédéric Motte.
Séance plénière de La première Journée des Spécialistes de l'entreprise, ouverte par Bertrand Wambeke, Luc Doublet, Hélène Fontaine et Frédéric Motte.

Cette journée fut une première pour le Barreau. L’idée en revient à sa commission entreprises, animée par son président, Bertrand Wambeke. Le bâtonnier Hélène Fontaine a tenu à présenter la finalité de cette commission : «tisser des liens entre le monde de l’entreprise et celui des avocats. Nous avons la volonté d’accompagner les entreprises de la région dans leur stratégie de développement». Et de rappeler le profil des avocats spécialistes : «Ils ont tous un certificat de spécialisation, contrôlé par l’ordre, et ce, dans différents domaines : droit des sociétés, droit des nouvelles technologies, droit du travail, droit des contrats, droit fiscal, droit des baux commerciaux… Les avocats sont soumis au secret professionnel, la déontologie est le socle de notre profession.»

 

D.R.

Séance plénière de la première Journée des spécialistes de l'entreprise, ouverte par Bertrand Wambeke, Luc Doublet, Hélène Fontaine et Frédéric Motte.

Cette journée a débuté par une séance plénière, ouverte par Hélène Fontaine, Bertrand Wambeke, Frédéric Motte, président du Medef Nord-Pas-de-Calais, et Luc Doublet, président de la CCI internationale. Ce dernier a réalisé un abécédaire remarqué de la profession (voir encadré). Pour Frédéric Motte, «bon nombre d’entreprises n’osent pas être accompagnées par un avocat. Or, l’objectif de cette rencontre est de démystifier le rôle de l’avocat». Une vingtaine d’avocats spécialistes étaient présents pour animer ensuite des ateliers sur divers sujets : les contrats commerciaux, la création d’un site de e-commerce, le forfait jour, les baux, l’externalisation des services, la mise en propriété, la renégociation de son bail commercial, le projet de loi de finances 2014 et les nouveautés fiscales, le nouveau licenciement économique, les pièges à éviter dans les contrats informatiques. Chefs d’entreprise, DRH, juristes, responsables informatiques, etc. étaient ainsi invités à bénéficier des conseils donnés par les avocats dans ces différents domaines et à partager leur propre expérience. Une manière de rapprocher le monde entrepreneurial de celui des avocats.

Abécédaire de la profession d’avocat selon Luc Doublet : florilège

A comme avocat : il est important d’être avec un avocat avec lequel on s’entend bien.

H comme honoraires : les honoraires à Lille restent moins chers que ceux à Paris, pour des compétences équivalentes, voire supérieures à celles des confrères parisiens, grâce notamment à notre situation européenne.

K comme «Keep it simple and stupide» : dans les échanges avec votre avocat, pensez toujours que cela doit être simple et stupide, compréhensible par tout le monde.

N comme non : il faut savoir dire non, dans ce cas ne pas hésiter à solliciter votre avocat pour le faire à votre place.

O comme orientation : les avocats sont des acteurs de l’intelligence économique qui peuvent aider l’entreprise à s’orienter vers des domaines auxquels elle n’aurait pas pensé.