Sept entreprises des Hauts-de-France mises à l’honneur

Jean-Pierre Letartre, président du groupe IRD, y tenait absolument ! La soirée dédiée aux entreprises soutenues et accompagnées par cet acteur majeur du développement économique sur le territoire a bien eu lieu ce 28 septembre devant un parterre de 500 investisseurs, décideurs et patrons d’entreprise reçus dans des conditions sanitaires très strictes.

Sept entreprises des Hauts-de-France mises à l’honneur
Sept entreprises des Hauts-de-France mises à l’honneur

Si, lors des cinq éditions précédentes, ce rendez-vous, véritable temps fort de la rentrée économique de la métropole lilloise, avait accueilli à chaque fois près de 1 000 personnes, cette année, pandémie oblige, les organisateurs ont dû revoir leur plan de table. En effet, 500 invités seulement – jauge des participants volontairement divisée par deux – ont pu assister en plénière à cette soirée qui avait pour but de mettre sous le feu des projecteurs sept entreprises régionales aidées ces derniers mois par l’IRD et ses différents métiers. Sept entreprises qui, dans des domaines très divers, ont su, dans un contexte de crise sanitaire particulièrement pesant, se transformer et rebondir.

Au tout début des festivités, le préfet de Région Michel Lalande s’est exprimé depuis son bureau préfectoral, en visioconférence, pour saluer le maintien de cet événement «physique», tout en rappelant la gravité de la situation. «Cette soirée a montré qu’il existe un chemin de crête possible pour ce type de rencontre, et que l’on peut continuer à parler de beaux succès et de croissance économique, même s’il y a plein d’obstacles», a salué pour sa part Jean-Pierre Letartre.

Avant la présentation des entreprises, deux chèques ont été remis à l’association “60 000 Rebonds”, qui épaule les entrepreneurs confrontés à l’échec, et à son président Damien Deleplanque, ex-directeur général du groupe Adeo. Un premier chèque de 12 500 euros de la part de l’ensemble des participants présents dans la salle, et un second de 7 500 euros de la part du groupe IRD. La manifestation a été conclue par Xavier Bertrand, qui est revenu sur les actions de la Région pour aider les entrepreneurs en ces temps difficiles, et qui en a profité pour apporter tout son soutien aux différents acteurs de l’économie régionale.


Les Pépites IRD : le cru 2020 

NŪ. Installé sur l’ilot Swan à Euralille, ce restaurant panoramique est un projet porté par le chef Maxime Schelstraete qui a réussi à maintenir le cap malgré la crise. Son rooftop a accueilli pendant le confinement le premier concert live et sans public en France.

Marandin. Spécialisée dans l’entretien et la réparation de poids lourds, l’entreprise d’Amaury Marandin était implantée depuis un siècle sur le port de Lille. Obligé de quitter le site en raison de son réaménagement, l’entrepreneur a décidé d’aller de l’avant en s’installant dans un bâtiment nouvelle génération à Hallennes-lez-Haubourdin.

Ausha. Lancée en octobre 2018 par Maxime Piquette et Charles de Potter, cette plateforme d’hébergement de podcasts (contenus audio à la demande), implantée à la Plaine Images, à Tourcoing, s’est fortement développée pendant le confinement. Récemment, elle a été choisie par l’AFP pour gérer l’ensemble de ses productions.

IRIS informatique. Cette société de services informatiques, imaginée par Pascal Evrard et installée à Billy-Berclau, est devenue un acteur agile spécialisé dans la maintenance. Elle s’occupe également du recyclage du matériel informatique en lui offrant une seconde vie.

Alnor. Teddy Dhalluin et Fabrice Gamot ont succédé en 2019 à Wilfried Spiers à la tête d’Alnor, à Annœullin, et poursuivent aujourd’hui l’histoire de cette entreprise de menuiserie aluminium réputée pour son savoir-faire.

Klim Top Controls. Cette start-up de l’agrotech, basée à Hardifort et dirigée par Jean-Marc Viguié et Eric Colpaert, produit des groupes frigorifiques pour les bâtiments de stockage de légumes. Pour booster sa croissance, les deux entrepreneurs se sont rapprochés en 2019 de Vinci énergies.

Euradif. Créée en 1994 par Jean-Gabriel Creton, cette entreprise béthunoise est réputée pour ses panneaux de porte d’entrée aluminium. Elle a profité du confinement pour accélérer sa transformation digitale.


Maxime Piquette, cofondateur d’Ausha

«Une soirée comme celle-là nous apporte une visibilité et une crédibilité indéniables, surtout auprès des acteurs de la région. Hier, vous aviez tout l’écosystème financier et entrepreneurial, mais également des personnes comme Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France. Cette reconnaissance, de même que le reportage qui nous a été consacré lors de cette manifestation, vient nous situer dans cet écosystème, et permet de faire découvrir notre société qui, du coup, devient crédible et visible aux yeux de tous

 

Xavier Bertrand est monté sur scène afin de conclure la soirée.

 

Maxime Piquette, cofondateur d’Ausha.