Wax Nation remet le vinyle au goût du jour

Après une première vie professionnelle dans le domaine du portuaire, Thomas Poidevin a remis le cap sur ses premières amours pour devenir disquaire. A priori à contre-courant de la tendance, à l’ère du tout numérique. A priori seulement.

Avec plus de 2000 références en magasin, Thomas Podevin offre un large choix de vinyles aux Dunkerquoise
Avec plus de 2000 références en magasin, Thomas Podevin offre un large choix de vinyles aux Dunkerquoise

Depuis qu’il a 14 ans, Thomas Podevin collectionne les vinyles, à commencer par ceux de ses parents. Son truc : trouver les bons mixes entre les différents morceaux. Il commence même en association avec la musique électro à la fin des années 1990, mais, sachant «qu’on a beaucoup de mal à en vivre», il se lance dans des études de management portuaire. Sa licence en poche, il décroche un poste qu’il...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne