Relocaliser, la fausse bonne idée ?

Relocaliser, la fausse bonne idée ?

Relocaliser ? Les Français y sont massivement favorables. Mais la réponse à la crise est infiniment plus complexe, a montré l'économiste Olivier Bouba-Olga, lors d'un webinaire organisé par La Fabrique de l’industrie, laboratoire d'idées.

Privé de festival pour cause de crise sanitaire, Avignon verra ses finances inévitablement impactées. © mehdi

Comment la crise impacte-t-elle le budget des collectivités ?

En première ligne dans la gestion de la crise, les collectivités locales voient leurs finances mises à rude épreuve. Une mission a été mise en place pour évaluer l'ampleur de l'impact et élaborer des réponses. . Les estimations varient, mais les chiffres rejoignent toujours des sommets. Vingt milli…

Les sattions balnéaires comme Wimereux pourront accueillir les touristes l'été prochain. © Lulu Berlu

Un plan massif de soutien au tourisme

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé un plan à hauteur de 18 milliards d'euros pour le tourisme. Plutôt bien accueilli par les professionnels, il a aussi suscité des critiques... Et tout est loin d'être clair. Le 14 mai, Édouard Philippe a dévoilé le plan de relance «massif» dédié au se…

Au rayon des baisses les plus fortes, figurent notamment les eaux de toilette et le maquillage. © Heorshe

La consommation hygiène-beauté, transformée par la crise ?

Depuis le début de la crise du coronavirus, les Français ont acheté beaucoup moins de produits hygiène-beauté dans les supermarchés. Au delà d'un impact ponctuel sur le secteur, de nouvelles pratiques de consommation s'esquissent. . Dans les grandes surfaces, le rayon hygiène-beauté, déjà en souffr…

© jjfarq

Les TPE s'efforcent de prendre le train du e-commerce

Des petits commerçants tentent aujourd'hui la voie de la vente en ligne pour conserver un lien avec leurs clients. Les plateformes se multiplient, souvent concentrées sur l'alimentaire, et, dans certains cas, portées des collectivités locales. Les TPE paient un retard numérique largement connu des…

© InkheartX

L'industrie s'efforce de fournir l'indispensable

Cela ne résout en rien le manque criant de masques chirurgicaux, et ne va pas non plus combler les besoins des autres professionnels, mais c’est tout de même une bonne nouvelle : la deuxième semaine d’avril, ce sont 6,6 millions de masques dits «alternatifs» qui devraient être produits…