Appel à projets national “Ports de plaisance exemplaires”

Les territoires se mobilisent

La lutte continue pour les salariés de SeaFrance.
Deux mois après le lancement de leur projet de
reprise de leur entreprise, ils sont près de 600
à souhaiter devenir les futurs sociétaires de la
SCOP. Avec 290 autres personnes (familles, amis,
élus, acteurs du monde social et solidaire), ils
espèrent en la décision du tribunal de commerce
de Paris qui s’est prononcé le 19 décembre
dernier sur le sort de la filiale maritime de la
SNCF. Au moment de boucler ce numéro, nous ne
savons pas si le tribunal de commerce de Paris
a pris sa décision sur l’offre de reprise déposée
par les salariés de SeaFrance. Le tribunal n’aura
que deux alternatives après la décision de DFDS/
LDA de ne pas déposer une autre offre : la
liquidation totale ou la reprise par la SCOP. A
Calais, le climat reste tendu, et les navires, sous
surveillance.

6
Vous devez être connectés pour visualiser cet article