A Calais, interrogations sur l'avenir des 4B

Les baux précaires comme solution ?

Le centre commercial calaisien des 4B n’a jamais trouvé ses marques. Les fermetures de boutiques se multiplient. Les propriétaires du centre en sont venus à proposer des baux précaires à ceux qui souhaitent s’y installer. Regard sur cette méthode avec Arylle Dehart, titulaire de deux baux précaires.

16
Vous devez être connectés pour visualiser cet article