Reprise du trafic de blé entre Dunkerque et la Chine

Nord céréales et le port de Dunkerque inaugurent la reprise des échanges de céréales entre la France et la Chine, avec le premier navire de blé français à destination de la Chine depuis neuf ans. La France n’avait, en effet, pas expédié de céréales à destination de la Chine depuis 2004.   Le Moon Globe, […]

D.R.
Le « Moon Globe », navire Panamax de 225 m de long et 32.26 m de large, a fait escale au Port de Dunkerque afin d’y charger plus de 60.000 tonnes de blé.
D.R.
Le Moon Globe, navire Panamax de 225 m de long et 32,26 m de large, a fait escale au port de Dunkerque afin d’y charger plus de 60 000 tonnes de blé.

Nord céréales et le port de Dunkerque inaugurent la reprise des échanges de céréales entre la France et la Chine, avec le premier navire de blé français à destination de la Chine depuis neuf ans. La France n’avait, en effet, pas expédié de céréales à destination de la Chine depuis 2004.  

Le Moon Globe, navire Panamax de 225 m de long et 32,26 m de large, a fait escale au port de Dunkerque la dernière semaine du mois d’août pour y charger plus de 60 000 tonnes de blé en provenance des régions Nord-Pas-de-Calais, Somme et Aisne, à destination de Guangzhou en Chine. La qualité du blé proposé est particulièrement satisfaisante et permet ainsi d’offrir de nouvelles opportunités d’échanges avec les clients chinois.

Grâce à ses accès nautiques exceptionnels, à son tirant d’eau, et aux moyens de manutention disponibles, le port de Dunkerque peut accueillir de très gros navires pour le chargement de céréales. Le Moon Globe, en escale au terminal Nord céréales, a été chargé suivant une cadence de 1 800 tonnes/heure, grâce à l’utilisation simultanée de deux portiques. Nord céréales s’est en effet récemment doté d’un deuxième portique de chargement, permettant de dou­bler ses capacités de manutention. Le site est situé au port de Dunkerque et offre toutes les installations nécessaires pour accueillir des navires d’une capacité de 110 000 tonnes. Le terminal dispose de 222 000 tonnes de stockage vertical, de 110 000 tonnes de stockage horizontal, et d’un séchoir 3 000 points.

Joël Ratel, directeur général de Nord céréales, déclare : «La saison 2013-2014 est prometteuse, à la fois en quantité, mais également en qualité, ce qui nous permet d’entrevoir de belles perspectives pour les semaines et les mois à venir.»

Pour sa part, Christine Cabau, présidente du directoire de Dunkerque-Port, a précisé : «Les investissements réalisés par Nord céréales au Port de Dunkerque trouvent ici toute leur mesure : en effet, nous sommes en capacité d’accueillir et de charger des navires de très grande taille avec une forte productivité pour satisfaire nos clients les plus exi­geants. Nous nous réjouissons de ce résultat qui récompense les efforts de la filière.»

Troisième port français, le port de Dunkerque est réputé comme être un port de grands vracs destinés à ses nombreuses implantations industrielles. Il s’illustre également sur d’autres seg­ments tels le roulier transmanche sur la Grande-Bretagne, les conteneurs, les fruits… Classé 7e port du range nord-européen qui s’étend du Havre à Hambourg, il est aussi le 1er port français d’importation des minerais et de charbon, le 1er port français pour l’importation de fruits en conteneurs, le 2e port français pour les échanges avec la Grande-Bretagne.