Forum pour l’emploi d’Arras 2014

Un bilan contrasté

La 21e édition du Forum pour l’emploi d’Arras 2014 s’est déroulée le 14 octobre au centre d’expositions Artois Expo de Saint-Laurent-Blangy. Pour mémoire, le forum, reconnu de l’avis des professionnels comme le plus important de la région, a pour objectif de mettre en relation les nombreux partenaires, des chefs d’entreprise qui recrutent à court terme et les demandeurs d’emploi, ces derniers pouvant déposer leurs candidatures, s’informer sur les métiers et participer à des entretiens d’embauche.

D.R.
Le Forum pour l’emploi d’Arras a comptabilisé 4 500 entrées en 2014.
D.R.
Le Forum pour l’emploi d’Arras a comptabilisé 4 500 entrées en 2014.

De nombreux partenaires. Avec près de 4 500 entrées, cette journée de rencontres organisée par Pôle emploi Arras-Rivage a connu une bonne affluence pour les organisateurs, les partenaires, les recruteurs et les visiteurs en recherche d’emploi. Un espace de 4 500 m² a permis de mettre en relation directe des chercheurs d’emploi avec des chefs d’entreprise ayant des projets de recrutement à court et moyen terme, tous les secteurs professionnels étant représentés : industrie, transport et logistique, hôtellerie et restauration, commerce, banque/assurance /immobilier, administration publique, gendarmerie et armées de terre et de l’air, etc. Ainsi, 180 stands regroupaient 128 entreprises, 13 sociétés de travail temporaire recruteuses, 32 organismes de formation et d’accompagnement, ainsi que 15 partenaires, dont la présence de 4 fédérations professionnelles (bâtiment, transport, industrie, restauration). Un espace création, transmission et reprise d’entreprise, avec cinq stands, complétait le dispositif d’accueil et d’accompagnement.

278 postes pourvus. Le bilan fait apparaître que 278 postes ont été pourvus. Pour mémoire, la précédente édition de 2012, avec 5 500 visiteurs, avait permis de pourvoir 269 postes. Dans l’absolu, le chiffre 2014 est loin d’être négligeable dans le contexte actuel mais est en retrait par rapport à certaines années (269 en 2012, 437 en 2011, 482 en 2010, 496 en 2009). Les postes pourvus se répartissent comme suit : 66 CDI (24%), 50 CDD (18%), 147 intérim (53%), 12 VDI (4%) et 3 contrats en alternance (1%). On ne peut que constater et expliquer : la crise, le manque de chiffre d’affaires et de visibilité sur les carnets de commandes, peu ou plus de besoins, le développement important du recours à l’intérim, etc. Pôle emploi n’a pas démérité : l’affluence n’est pas en cause, les partenaires et les entreprises étaient présents.

Le profil des visiteurs. Une enquête a été réalisée par les étudiants en BTS MUC du lycée Guy-Mollet, le jour de la manifestation, sur 638 visiteurs : 65% des visiteurs se situent dans la tranche d’âge des 18-35 ans,  44,7% ont moins de 26 ans, 12,3% ont 50 ans et plus (progression régulière depuis quatre ans, 7,3% en 2010, 8,6% en 2011, 11,5% en 2012). La répartition des visiteurs selon le niveau de formation semble correspondre à la répartition moyenne au niveau local : 9,3% ont un niveau inférieur au CAP/BEP, 22,3% niveau CAP/BEP, 31,1% niveau bac, 38,3% niveau supérieur au bac, soit 69,4% qui ont un niveau égal ou supérieur au bac.

Si 80,4% sont demandeurs d’emploi, les autres sont à 9,2% étudiants (contre 4,6% en 2012) et 7,3% sont déjà salariés. Parmi les demandeurs d’emploi, 21,2% sont inscrits depuis moins de trois mois ; 12,1% d’entre eux, depuis moins de six mois ; 25,6% depuis six mois à un an ; et 41%, depuis plus d’un an.

Des motivations diversifiées. Pour 68,40% des visiteurs, le forum a répondu de manière satisfaisante ou très satisfaisante à leurs attentes avec des motivations diversifiées. Ainsi, 83,6% viennent rencontrer des entreprises qui recrutent ; 22,8%, pour obtenir des informations sur les formations existantes ; 15,6%, pour découvrir de nouveaux métiers ; et 11,7%, pour obtenir des informations sur la création d’entreprise. La rencontre avec des entreprises qui recrutent demeure prioritairement le but de la visite. On constate une nette augmentation des visiteurs venus découvrir de nouveaux métiers (15,6% contre 5,5% en 2012) et une augmentation de 3,1% en 2012 à 11,7% des demandes d’information sur la création d’entreprise. Les secteurs d’activités professionnels les plus convoités sont : commerce (27,2 %), administratif (17,8 %), santé/social (13,9 %), et 13,3 % dans le bâtiment/travaux publics. Les secteurs d’activités prioritairement recherchés sont ceux du tertiaire (commerce, administratif, santé, social, services à 9,4% et hôtellerie à 6,7%) à 67,20%, une tendance qui semble correspondre aux types d’emploi sur la région d’Arras.