Développement économique

Vivalley : sport, santé et bien-être

Pour lancer le cluster sport, santé et bien-être Vivalley, la communaupôle de Lens-Liévin et ses partenaires lancent un appel à projets. Les candidats ont jusqu’au 8 juillet pour envoyer leur dossier. Une remise des prix aura lieu le 29 septembre.

292
D.R.
Lancement de l'appel à projets Vivalley.
ACT'Presse
Lors du lancement de l'appel à projets, Francis Marcoin, président de l'université d'Artois, a souligné l'importance de s'impliquer dans des projets de ce type.

Profitant de l’arrivée du Louvre et de la dynamique territoriale Euralens, la communauté d’agglomération de Lens-Liévin souhaite se renouveler et développe depuis quelques années une stratégie autour de clusters. Après le développement durable, le numérique culturel, place au sport et au bien-être.
« Souhaité, voulu par la CALL et ses partenaires (Région Hauts-de-France, Euralens, Aditec, CCI Artois, Aréna stade couvert, NFID, Eurasanté, Mission bassin minier) depuis de nombreuses années, ce cluster avait été mis en sommeil un petit moment, dans l’attente des travaux sur la structure du stade couvert régional« , présente Laurent Duporge, maire de Liévin et vice-président de la CALL en charge du développement économique et du tourisme. Sportive, la ville de Liévin l’est sans contexte, elle est également largement orientée vers la nature et le bien-être. Logiquement, il a été décidé d’y implanter ce nouveau cluster, qui est également lié à la REV3 et à la destination touristique « Autour du Louvre-Lens ».
Vivalley se développera au cœur d’un pôle d’excellence sportif composé du stade couvert régional, de la Faculté des sports et de l’éducation physique, ainsi que de nombreuses autres structures sportives.
« C’est le troisième cluster auquel l’université d’Artois participe. Il est, à mon sens, essentiel que nous soyons impliqué dans des projets ayant plusieurs volets (emploi, formation, recherche)« , souligne Francis Marcoin, le président de l’université d’Artois. Une implication d’autant plus importante pour les étudiants qu’ils trouveront grâce à ce nouveau cluster de nouvelles possibilités d’évolution, de formation.

ACT'Presse
Les candidats peuvent postuler à une des trois catégories : sports de nature, mesure de la performance, sport pour la santé et le bien-être.

Développement économique. Le projet Vivalley vise à structurer et développer un cluster économique d’excellence, dans le domaine du sport, de la santé et du bien-être, afin de renforcer le dynamisme économique du territoire. « Sur le terrain, il y a des problèmes et des difficultés. Nous avons également repéré des atouts : les clubs, les entreprises, les institutions. Tous les ingrédients sont réunis pour créer une dynamique« , précise Abdelkader Bousnane, directeur de l’Aditec, la structure qui assurera l’accompagnement pendant toute la phase de mise en place du cluster.
Partant de ce constat, l’objectif est de favoriser le développement d’une technopole du sport associant les entreprises, les acteurs de la formation, de la recherche et les sportifs, tout en s’appuyant sur les attentes de la population et des sportifs de tout niveau, que ce soit en matière économique, sociale ou de santé.
Vivalley devrait permettre la création et l’implantation d’entreprises innovantes. « Le cluster s’adresse aux créateurs d’entreprise avec un vrai projet déjà construit, aux start-up, à des entreprises existantes souhaitant continuer à se développer, mais aussi à des filiales de grands groupes« , renchérit-il.
Le cluster, tel qu’il a été imaginé, doit permettre à des projets innovants de voir le jour. Pour cela, il sera nécessaire de lui trouver des locaux. « Si nous n’investissons pas, nous allons avoir du mal à rassembler l’ensemble des acteurs autour de cette thématique du sport santé et bien-être« , développe Sylvain Robert, président de la CALL.
Et il y a encore sur Liévin, à proximité immédiate du stade couvert, des opportunités foncières avec 5 à 6 hectares disponibles. « Nous travaillons à la réalisation d’un bâtiment-totem pouvant héberger des fonctions d’accueil, mais aussi un incubateur et une pépinière dédiée.« 
Ce bâtiment sera présenté en septembre prochain, lors de la cérémonie de remise des prix, pour un démarrage des travaux courant 2017.   

À vous de jouer. Lancé fin avril lors d’une réunion de présentation, l’appel à projets se décline autour de trois grandes catégories : sports de nature, mesure de la performance, sport pour la santé et le bien-être.
Pour les sports de nature, il s’agit de travailler au développement de services innovants d’accompagnement de la pratique de sports de nature et de loisirs hors club, de produits innovants pour la pratique de ceux-ci et pour l’animation des parcs du territoire.
La mesure de la performance concerne la recherche autour d’outils et de services pour diagnostiquer les capacités physiques et pour définir des programmes d’accompagnement adaptés à tous les publics.
Le sport pour la santé et le bien-être cible les projets de développement d’outils et de services pour favoriser la prise en compte du sport comme facteur d’amélioration des conditions de santé et la pratique d’activités physiques tout public.
Les candidats peuvent postuler dans l’une des trois catégories. Ils ont jusqu’au 8 juillet 2016 pour déposer leur dossier. Le jury annoncera sa sélection lors d’une remise des prix qui se déroulera le 29 septembre. Les dotations (pouvant aller jusqu’à 30 000 euros) seront associées à un accompagnement technique et une formation proposée par les partenaires du cluster.
Le site internet www.vivalley.fr reprend l’ensemble des informations nécessaires pour constituer un dossier de candidature.