À Tourcoing

La montée en puissance de Kimple sur le marché du jeu marketing

      Installé à la Plaine Images de Tourcoing, Kimple est une plate-forme de création de jeux marketing destinée exclusivement aux grands comptes. En deux ans, la start-up a connu un développement éclair et une ascension fulgurante qui la propulse aujourd’hui dans le top 3 des acteurs français du jeu promotionnel.     C’est […]

133
D.R.
X

 

D.R.
À 33 ans, Lionel Guichard, autodidacte et entrepreneur dans l'âme comme il aime se définir, a l'ambition de devenir le numéro 1 français du jeu marketing.


 


 

Installé à la Plaine Images de Tourcoing, Kimple est une plate-forme de création de jeux marketing destinée exclusivement aux grands comptes. En deux ans, la start-up a connu un développement éclair et une ascension fulgurante qui la propulse aujourd’hui dans le top 3 des acteurs français du jeu promotionnel.

 

 

C’est ce qu’on appelle un démarrage fracassant. En seulement deux ans, la start-up nordiste s’est imposée comme l’une des références du jeu marketing sur le marché français. Avec 200% de croissance annuelle et 150 clients actifs, Kimple a connu le succès plus vite que prévu. «D’ici les deux prochaines années, on devrait atteindre 300% de croissance annuelle et tabler sur 300 clients», annonce Lionel Guichard, président de Kimple dont le chiffre d’affaires dépasse 1 million d’euros.

 

Jeux personnalisables. La plate-forme Kimple dont le positionnement se définit comme haut de gamme s’adresse aux grands groupes issus de divers secteurs d’activité. Elle contient un catalogue de quarante mécaniques (jeu de grattage, jackpot, jeu concours, memory…). Cet outil disruptif et personnalisable a déjà attiré 5 millions de joueurs. Cette solution clés en main a séduit des grands groupes tels que L’Oreal, Bonduelle, Flunch, Boulanger, Brice ou encore les supermarchés Match. Kimple propose un outil sur mesure : «Aucun jeu ne se ressemble, les clients peuvent personnaliser leurs jeux marketing selon leur stratégie marketing. A terme, la marque peut identifier, connaître et mieux comprendre sa communauté digitale», note Maxime Gattano, directeur marketing de Lionel Guichard. D’une durée de vie de trois semaines en moyenne, ces jeux promotionnels sont capables de couvrir des temps forts de l’année comme les soldes ou les fêtes de fin d’année par exemple. Près de 700 000 personnes jouent chaque jour sur la plate-forme via l’ordinateur, la tablette et le smartphone. Ces jeux promotionnels peuvent également être disponibles sur les bornes en magasin.

 

Intérêt grandissant. L’intérêt des grandes marques pour Kimple est grandissant. «D’ici trois ans, notre volonté est de proposer l’outil à 2 000 clients», glisse le fondateur. Cette solution clés en main permet de recruter de nouveaux clients, créer du trafic en magasin et sur le site internet, augmenter le panier d’achat moyen et parallèlement le chiffre d’affaires du client «Le jeu marketing est une stratégie moins chère qu’une campagne de pub et permet de récupérer quelque 30 000 contacts en un temps très court», résume Maxime Gattano, ancien stagiaire devenu bras droit du président.

 

 

Recrutement à venir. L’équipe de Kimple devrait passer de 15 à 20 collaborateurs d’ici la fin de l’année et 30 fin 2017. Le profil technique et commercial est principalement recherché. Afin d’accélérer le développement de l’entreprise, l’ouverture d’un bureau parisien est prévu dans les mois à venir. Lionel Guichard entrevoit l’avenir sereinement pour son entreprise : «Nous n’avons réalisé que 10% du travail, nous ne sommes qu’au début de l’aventure, mais nous avons les forces pour devenir numéro 1 sur le marché d’ici trois ans.» Après un démarrage fracassant, la start-up compte bien s’inviter à la table des plus grands, quitte à les devancer.