Partenariat entre l’Apec et l’État

Une déclinaison régionale au profit des TPE-PME

Représenté par la Direccte Hauts-de-France, l’État vient de signer avec l’Apec une convention de partenariat dont l’objectif est d’accompagner les TPE-PME régionales dans la gestion de leurs problématiques en ressources humaines. Cette signature a eu lieu au siège du groupe coopératif agricole Advitam, à Saint-Laurent-Blangy (près d’Arras).

661
Lors de la signature de la convention de partenariat : (à gauche) Valérie Fenaux, déléguée régionale de l’Apec, et Michèle Lailler-Beaulieu, directrice régionale de la Direccte.

Valérie Fenaux, déléguée régionale de l’Apec Hauts-de-France, déclare : «Ce partenariat est une déclinaison régionale de la convention nationale signée le 1er août 2016 entre l’Apec et le ministère du Travail visant à renforcer la collaboration entre les deux structures pour répondre au plus près aux besoins des TPE-PME en matière de compétences cadres et d’accompagnement RH.» Michèle Lailler-Beaulieu, directrice régionale de la Direccte, précise : «Il est important de développer avec l’Apec et son réseau des actions communes au bénéfice des TPE-PME. Il s’agit de se coordonner pour un accompagnement optimal des cadres au profit de l’emploi dans les Hauts-de-France.»

Les lignes directrices du partenariat

La Direccte s’engage à orienter des TPE-PME vers l’offre de services RH de l’Apec, complétant ainsi ses services d’information, de conseil et d’orientation auprès des entreprises qui bénéficieront de l’expertise de l’association pour leurs recrutements et la gestion de leurs problématiques RH. Dans sa mission, l’Apec suit de près les évolutions et les besoins des TPE-PME afin de contribuer à l’amélioration des politiques publiques régionales. Pour mieux intégrer les thématiques et solutions RH au développement économique, les partenaires s’engagent à échanger régulièrement sur leurs dispositifs et leurs offres de services actualisées. La convention prévoit également une collaboration renforcée en faveur de l’emploi des jeunes diplômés des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ainsi que celui des cadres seniors. Dans ce cadre, la Direccte participe à l’amélioration de la coordination des actions à destination des cadres en valorisant l’offre de services de l’Apec. Enfin, les structures travailleront ensemble pour promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes sur des volets tels que l’accès ou le retour à l’emploi, la mixité ou encore l’égalité salariale.

La carte de visite des signataires

L’Apec accompagne les cadres et les jeunes diplômés. Elle propose aux entreprises ses services pour optimiser leurs recrutements et la gestion de leurs compétences internes. En tant qu’observatoire de l’emploi des cadres, l’Apec analyse les évolutions du marché de l’emploi des cadres.

La Direccte décline l’action de l’État en matière de développement économique en soutenant les entreprises à chaque étape de leur développement.