Le chantier du donjon de Bours touche à sa fin

Le site historique ouvre ses portes au public le 15 juin

Le chantier de réhabilitation du donjon de Bours touche à son terme. Retrouvant son lustre, l’édifice médiéval va bénéficier d’une mise en valeur historique. La communauté de communes du Ternois compte en faire un argument touristique et un levier de développement territorial.

304
Le donjon de Bours, demeure seigneuriale majestueuse, va devenir un atout de valorisation touristique.

Le projet a été initié en 2011, laps de temps au cours duquel il a fallu s’interroger sur le devenir de cette bâtisse du XIVe siècle, lancer les études, construire le plan de financement, mobiliser les aides, avant d’entrer dans le vif du sujet avec la phase de travaux. Presque une décennie plus tard, le donjon de Bours, petite commune du Ternois de 614 âmes, retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse. Rare exemple préservé d’une résidence de chevalier dans le nord de la France, cet élément de patrimoine a été entièrement rénové et sera la pierre angulaire d’un centre historique consacré au Moyen Âge. Ce projet a été porté par la communauté de communes du Ternois qui a su mobiliser les énergies pour mener la concrétisation de ce vaste chantier. Au total, 2,2 millions d’euros (dont 70% de subventions issues du FEDER, de la DRAC, de la région Hauts-de-France et du département du Pas-de-Calais) ont été investis pour la valorisation d’un site qui a su résister aux épreuves du temps. La façade, le clos et le couvert ont, entre autres, été réhabilités, des interventions ont également été réalisées à l’intérieur de l’édifice. Les douves ont été restituées comme à l’époque de la construction de cette demeure seigneuriale. L’aménagement d’un chemin de promenade et l’arrivée de la passerelle permettront un accès à tous au rez-de-chaussée haut.

Un argument de développement touristique

L’inauguration officielle se déroulera le 15 juin prochain, et Marc Bridoux, président de la communauté de communes du Ternois, affiche clairement ses objectifs : il souhaite, autour de cet élément fort de patrimoine, que se structure un espace historique de référence. Ainsi, la scénographie a été particulièrement soignée afin de plonger les visiteurs dans le quotidien du seigneur au Moyen Âge. Les visites seront assurées par des médiateurs. En face du donjon,  un espace d’accueil des visiteurs a été aménagé. Il est établi dans une demeure du XVIIIe siècle. Ce lieu se décompose en trois parties : l’espace pédagogique, l’exposition permanente avec sa maquette et la zone consacrée à la billetterie /boutique. Les visites pourront être réservées en ligne et, pour les six premiers mois d’activité, la communauté de communes du Ternois table sur 3 à 4 000 visiteurs. Pour 2020, le souhait est d’atteindre un taux de fréquentation de 8 000 personnes. La structure intercommunale travaillera en partenariat avec l’Office de tourisme, les réseaux des sites médiévaux de la région et des acteurs touristiques de la Côte d’Opale.