L’Orestie d’Eschyle à l’Hippodrome de Douai

Après The Civil War, The Dark Ages, Empire et La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I), accueillis ces dernières saisons à Douai et Arras, Milo Rau adapte L’Orestie d’Eschyle, l’une des plus grandes tragédies de l’humanité. L’Orestie fait office de mythe fondateur de la civilisation occidentale : le principe de la vengeance du sang, le cercle sans fin de la revanche, la règle de «l’œil […]

© Stefan Bläske

Après The Civil War, The Dark Ages, Empire et La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I), accueillis ces dernières saisons à Douai et Arras, Milo Rau adapte L’Orestie d’Eschyle, l’une des plus grandes tragédies de l’humanité. L’Orestie fait office de mythe fondateur de la civilisation occidentale : le principe de la vengeance du sang, le cercle sans fin de la revanche, la règle de «l’œil pour œil» y est remplacée par un principe de justice, d’intégration et de réconciliation. Là où la haine n’a rien pu faire, l’étreinte d’amour peut désormais faire son œuvre. Comment arrêter la chaîne sans fin de la violence qui provoque l’affrontement des parties belligérantes dans la guerre civile irako-syrienne ? Milo Rau laisse à la tragédie son antique grandeur et la relie avec beaucoup de pertinence à des questions d’actualité : comment traitons-nous les meurtriers de notre époque ? Que faire des combattants du monde entier une fois un conflit terminé ? Et comment ce retour peut-il être «civilisé» ? Pour composer la pièce, Milo Rau et ses acteurs ont entrepris un voyage en terre kurde, dans les villes de Mossoul et de Sinjar (dans le nord de l’Irak), collaborant avec des combattants, des poètes et d’autres habitants. Une création pleinement ancrée dans une tragédie d’aujourd’hui.

Représentation les 12 et 13 juin à 20h à l’Hippodrome, place du Barlet à Douai. Renseignements et réservations au 03 27 99 66 66 ou sur www.tandem-arrasdouai.eu