CCI Littoral Hauts-de-France

Lancement de l’accélérateur rev3 Calais

Les représentants des CCI Littoral et Hauts-de-France, avec la communauté d’agglomération Grand Calais Terres & Mers et l’université du Littoral Côte d’Opale, ont signé une lettre d’engagement le 5 juillet pour prendre en charge de manière conjointe le lancement de l’accélérateur rev3 «Jeunes Pousses» dans le Calaisis.

Emmanuel Agius, Fabrice Gillet et Hassane Sadok ont signé la lettre d'engagement rev3.

L’accélérateur rev3 s’inscrit dans le champ de la troisième révolution industrielle théorisée par Jeremy Rifkin et mise en œuvre en Hauts-de-France par la Région et l’organisme consulaire. Le programme d’accompagnement accéléré de trois mois vise à mettre sur les rails une dizaine de porteurs de projet dans les premières phases de la création, tous âges confondus. La clôture des candidatures est fixée à fin septembre. «Rev3 s’adresse surtout à de jeunes entreprises de moins de dix-huit mois qui s’engagent dans de nouveaux modèles économiques et vers des activités respectueuses des enjeux environnementaux et sociaux», tient à préciser Caroline Adams, chargée du projet à la CCI. Une centaine d’entreprises régionales seront bientôt passées par ce dispositif. Economie circulaire, RSE (responsabilité sociale des entreprises), mobilité, intelligence artificielle font partie des thèmes privilégiés du dispositif. Experts, mentors, coachs, accompagneront les porteurs de projet durant ces trois mois durant lesquels seront, entre autres, abordés le business plan, l’expertise sectorielle et financière, et la formalisation du projet.

Innovation et numérique à Calais

Cela fait un an que les équipes «rev3» travaillent sur la structuration de l’offre «Jeunes Pousses» dans le Calaisis. Le temps d’identifier sur le terrain les spécificités, les enjeux et les attentes des entreprises existantes afin de s’adapter à la logique du territoire. «L’objectif est aussi d’attirer ces jeunes pousses sur le grand Calais. Nous avons un territoire très attractif, qui possède une vraie expertise dans les domaines du numérique et de l’innovation. Ce dispositif de coaching accéléré va permettre un développement plus rapide des structures», explique Fabrice Gillet, directeur de l’agence CCI de Calais. L’université du Littoral Côte d’Opale est un partenaire privilégié de cet accélérateur. Son président, Hassane Sadok, a rappelé l’importance de l’expertise des laboratoires universitaires présents sur la Côte d’Opale et les investissements conséquents réalisés dans le domaine du numérique. Un maître de conférences en intelligence artificielle a été embauché cette année, deux professeurs du même domaine le seront dans les deux prochaines années et 600 000 € ont été investis dans le LISIC à Calais (Laboratoire d’informatique signal et image de la Côte d’Opale).