Windmaker

Un duo aux maintes idées

Rémy Denecker et Antoine Noiret, deux amis depuis leurs années universitaires, ont créé en octobre 2018 Windmaker, une start-up hébergée sur le parc Transalley, à Valenciennes. À peine ce projet lancé, le duo commence une nouvelle aventure avec « Poly », une marque de boîtes cadeaux décoratives.

Avec Poly, les deux amis et entrepreneurs se montrent tout à fait originaux dans la diversification de leurs activités, ici avec une boîte cadeau en forme de cœur, loin de systèmes de production d'énergie.

Faire de l’énergie à partir du vent, c’est l’idée qu’a eue Rémy Denecker il y a deux ans. Alors conseiller en logistique, l’entrepreneur a décidé de quitter son poste pour faire vivre ses idées. «J’ai toujours aimé chercher des solutions aux problèmes du quotidien», justifie-t-il. Et à l’époque, les projets se bousculaient, allant de l’exploitation de la réalité augmentée à la création de cosmétiques qui ne généreraient aucun déchet. Au final, c’est sur le concept de Windmaker que Rémy Denecker a parié. «J’avais présenté le projet pendant un Startup Weekend à Lille, et l’idée a beaucoup plus. Un dossier a été monté, puis a été soutenu par l’accélérateur rev3.» En juillet 2019, la société Windmaker a bel et bien été créée.

Entre-temps, Antoine Noiret, ami de Rémy Denecker depuis ses études à Valenciennes, s’est greffé à l’aventure. Ils ont créé ensemble le prototype d’un système de récupération de l’énergie en bord de voie de transport. L’énergie provient alors soit du vent naturel, soit du déplacement d’air produit par le passage d’un véhicule.

Tandis que le premier produit fini verra le jour au premier semestre 2020, le prototype est en cours d’installation en bordure de l’autoroute A2. «Une convention a été signée avec la Direction interdépartementale des routes Nord», précise Antoine Noiret.

«La machine sera composée d’un mât avec deux petites éoliennes verticales, d’un dispositif d’optimisation des flux d’air et d’un panneau solaire», détaille Rémy Denecker, tout en restant évasif : «Nous ne pouvons pas en dire plus, c’est un dispositif unique que nous souhaitons breveter, donc nous évitons toute tentative de reproduction.»

Le but ne sera pas de concurrencer les fournisseurs d’énergie mais de leur procurer une énergie locale, moins chère qu’une énergie produite à l’étranger.

Les propriétaires de la machine pourront utiliser directement l’énergie produite. «Par exemple, une pompe à essence sur une aire d’autoroute pourra s’autoalimenter», illustre le duo.

De l’énergie à la boîte cadeau

En avril dernier, Rémy Denecker et Antoine Noiret ont fait une pause d’un mois concernant Windmaker. Ce laps de temps a suffi aux deux amis pour concrétiser une nouvelle idée. Il y a moins d’un mois, les entrepreneurs ont créé «Poly», une marque de boîtes cadeaux en carton, pliables comme des origamis. Leur design incite à ne plus jeter les emballages. En forme de diamant, de cœur ou d’étoile, ces boîtes sont disponibles en trois formats. «C’est un cadeau dans un cadeau en quelque sorte, développe Rémy Denecker. La boîte est jolie, elle cache l’objet principal qui est à récupérer à l’intérieur, mais ensuite libre à chacun de réutiliser la boîte pour offrir un cadeau à son tour ou d’installer la création chez soi en guise d’objet de décoration.» Une prévente sur la base d’un crowdfunding est en cours jusqu’au 12 décembre sur la plateforme Ulule.