À Calais, la première pierre d’un nouveau village d’entreprises

Doret 4 en bouture

La branche littorale de la CCI Hauts-de-France a posé, le 3 février dernier à Calais, la première pierre d’un projet immobilier sur le site de sa pépinière de la zone Marcel-Doret. Avec Doret 4, l’offre s’étoffe et le foncier est quasiment épuisé.

Claire Lefranc, Vice-présidente de la CCI Littoral avec Fabrice Gille, directeur exécutif. Crédits MR Aletheia Press

Cela faisait longtemps qu’un tel projet consulaire n’avait été au programme : la réalisation d’une douzaine d’ateliers allant de 50 à 105 m², ainsi que 12 bureaux de 23 à 47 m². De quoi répondre aux demandes de la pépinière qui affiche 98% de remplissage. Sur 1 344 m², au fond du site, un nouveau bâtiment devrait être livré en fin d’année pour accueillir les candidats. L’ensemble du projet aura pris moins de deux ans (si tout suit son cours normalement). «Malgré une baisse des moyens consulaires octroyés par l’État, les CCI ont des projets et montrent, à travers ce projet, un autre visage. La CCI travaille, se transforme, recrute, prépare l’avenir des entreprises», a rappelé Claire Lefranc, vice-présidente de l’organisme consulaire devant les acteurs économiques et politiques, campagne électorale oblige…

Fixer les entreprises à Calais

La pépinière de la zone Marcel-Doret est née en 2011 à l’initiative de Jean-Marc Puissesseau, alors président. Depuis son ouverture, plus de 400 entreprises y ont séjourné ; plus de 5 000 emplois directs et indirects en ont découlé. Avec ce projet, la CCI veut fixer les entreprises à Calais grâce à ses équipements : réseaux, locaux modernes, bornes électriques, panneaux photovoltaïques et, depuis l’an dernier, agrément pour domicilier des sociétés. Chef d’entreprise et sénatrice du Pas-de-Calais présente lors du lancement des travaux, Catherine Fournier a invité les dirigeants à la Journée des entreprises, le 2 avril prochain au Sénat : «Je préside une commission spéciale sur la loi PACTE dont le Sénat a fait évoluer le texte. Nous avons besoin de vous pour faire bouger les choses dans le bon sens.» Concluant l’événement, François Lavallée, président de la CCI Littoral, a promis d’autres projets consulaires dans le courant de l’année.