Nord céréales confirme son dynamisme malgré la crise

Sur l’exercice 2019-2020, Nord céréales, troisième silo portuaire de France, aura exporté 2,4 millions de tonnes de blé au départ du port de Dunkerque vers des meuneries de pays étrangers. Un chiffre auquel il faut ajouter les exportations d’orge et pulpe sèche, pour atteindre un volume total de 2,8 millions de tonnes exportées. En dépit […]

De gauche à droite, Joël Ratel Directeur Général et Laurent Bué, Président. (Crédit photo : Nord Céréales)

Sur l’exercice 2019-2020, Nord céréales, troisième silo portuaire de France, aura exporté 2,4 millions de tonnes de blé au départ du port de Dunkerque vers des meuneries de pays étrangers. Un chiffre auquel il faut ajouter les exportations d’orge et pulpe sèche, pour atteindre un volume total de 2,8 millions de tonnes exportées.
En dépit de la crise de la Covid-19, tout l’écosystème de Nord céréales (dockers, mariniers, chauffeurs routiers, négoces, coopératives…) a été mobilisé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour garantir les délais de livraison. «Contrairement à de nombreux autres secteurs, notre activité a été boostée par la crise de la Covid-19. Les quantités exportées ont atteint un très haut niveau cette année. De plus, la qualité des récoltes a été unanimement saluée. Cette campagne est donc un grand cru pour l’exportation de nos céréales», se réjouit Joël Ratel, directeur général de Nord céréales.
Cette demande continue en période de crise révèle le besoin crucial de nombreux pays de sécuriser leurs stocks alimentaires. «A l’heure où l’on parle de relocalisation, il est important de prendre conscience que nous ne sommes pas tous autosuffisants : la sécurité alimentaire dépend de l’équilibre entre importations et exportations», ajoute Laurent Bué, président de Nord céréales.