Agglomération Lens-Liévin

Créer des clusters (économiques) pour contrer la crise

Sylvain Robert a été réélu maire de Lens et président de l’Agglomération Lens-Liévin. En cette rentrée, l’élu a fait un point sur la situation économique de son territoire après l’épisode du confinement.

Sylvain Robert, président de l'agglomération Lens-Liévin et maire de Lens.

Sylvain Robert, maire de Lens et président de l’Agglomération de Lens-Liévin, a donné une conférence de presse de rentrée quelques heures avant les annonces du plan de relance national. S’il attendait d’en savoir plus pour discuter d’un nouveau budget de soutien aux entreprises, l’enveloppe de plus d’un million d’euros, débloquée pendant le confinement, n’a pas encore été entièrement consommée. «Tant mieux, ça veut dire que l’économie du territoire se relance toute seule. Mais le but n’est pas faire des économies : on investit pour l’avenir d’un territoire et nous ne comptons pas nous limiter dans les dépenses. (…) Les répercutions sur le manque à gagner de l’Agglo ne seront visibles qu’en 2021. Mais nous récupérons sur un budget communication et événementiel, où, par exemple, beaucoup de dépenses n’ont finalement pas eu lieu», a-t-il contrebalancé.

Spécialisation du territoire

Le président de l’Agglo ne manque pas de projets pour relancer l’économie de son territoire. «Le budget ne suffit pas. Il faut aussi amener de l’ambition», martèle-t-il.

Sa prise de parole donne l’impression que la Covid, loin de le décourager, lui a plutôt donné un coup de fouet… Sylvain Robert et ses élus sont motivés à travailler d’autant plus vite sur l’attractivité du territoire en se spécialisant. D’abord dans le domaine sportif, en souhaitant devenir un pôle d’excellence Santé et Sport (stade Bollaert-Delelis, parcours universitaire STAPS et projet Vivalley obligent), mais aussi au niveau culturel : après l’ouverture du Louvre-Lens il y a huit ans, l’Agglo Lens-Liévin a récemment répondu à l’appel à manifestation d’intérêt pour la délocalisation de la Bibliothèque nationale de France.

Autre grande étape de cette spécialisation : l’acte II du projet de territoire, dont l’objectif est d’accompagner l’Agglomération vers une transition écologique, avec la participation active des acteurs économiques locaux. «Le but est de se donner de la visibilité pour attirer les investissements privés… créer des clusters, mais dans le sens économique du terme», tente le président avec humour.

Nouvelles implantations

Et les investissements tombent déjà : le mois dernier a été annoncée l’implantation d’une agence Amazon à Avion, avec la création de 280 emplois. «D’autres projets en portefeuille se dessinent sur Liévin», assure Sylvain Robert.

Ce dernier n’oublie cependant pas que les 36 communes de son agglomération forment un tissu composé essentiellement de TPE et PME. «Il faut continuer de faire attention aux petites structures. Et ce, encore plus en ces temps de crise. Pendant le confinement, chaque commerçant a été appelé et nous essayons de les aider en faisant preuve d’inventivité. Ça fait partie de notre rôle de service public», insiste-t-il.