Livres de la semaine

Bono par Bono

Pour son unique autobiographie, Bono, le chanteur du groupe U2, se raconte au cours de longues conversations avec son ami Michka Assayas. Il aborde avec simplicité les sujets qui lui importent comme son enfance à Dublin, ses rapports difficiles avec son père, la disparition brutale de sa mère, sa foi, et bien sûr sa musique et son engagement politique. Comment U2 est-il parvenu à rester soudé pendant plus d’un quart de siècle ? Comment concilier vie de famille et célébrité mondiale ? Au fil de ces échanges en terre amicale, il évoque également son combat aux côtés d’ONG pour l’éradication du sida en Afrique et l’effacement de la dette des pays pauvres qui le mène à rencontrer Bill Clinton, George W. Bush ou Nelson Mandela. Ici se révèlent toutes les facettes de Bono, un homme touchant, un musicien curieux et un idéaliste militant qui, depuis les années quatre-vingt, s’est construit un statut de star planétaire unique en son genre.

Bono par Bono – Conversations avec Michka Assayas (Le Mot et le Reste).

Robert Johnson

Cosigné par deux éminents spécialistes du blues, cette passionnante biographie retrace la vie du légendaire guitariste Robert Johnson (1911-1938) qui aurait vendu son âme au diable, au bord d’une route, en échange de son don pour la musique. Ainsi est née la légende de l’un des hérauts du blues qui fut assassiné à l’âge de 27 ans et devint malgré lui le fondateur du «club des 27» auquel appartiennent Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison, Brian Jones, Kurt Cobain ou Amy Winehouse – ces rock-stars sont aussi toutes décédées à 27 ans. Si Robert Johnson a enregistré seulement 29 morceaux, il influencera néanmoins de nombreux musiciens dont Bob Dylan, Keith Richards, Eric Clapton ou Jimi Hendrix. Pourtant sa vie était restée jusqu’à présent méconnue jusqu’à la parution de cet ouvrage. Durant 50 ans, les auteurs ont interviewé ses proches avant leur disparition, analysé les archives et l’ensemble des documents qui lui ont été consacrés. Ainsi, ils reviennent sur ses sessions d’enregistrement et les moments clés de sa vie : son mariage, son séjour à Memphis, sa rencontre avec Ike Zimmerman ou encore les circonstances exactes de son décès. Cette biographie définitive s’éloigne donc pour la première fois du mythe pour se consacrer à la vie réelle d’un musicien unique.

Robert Johnson – Et le diable a surgi de Bruce Conforth et Gayle Dean Wardlow (Edition Le Castor Astral – Traduit de l’anglais par Bruno Blum).

Going Down South

Si on connaît bien les origines du blues, cet ouvrage nous plonge au cœur de la scène blues contemporaine qui émerge à partir du début des années 1990 et fait écho à la vie des Afro-Américains ruraux d’aujourd’hui. L’auteur présente les grandes vedettes qui popularisent le Delta blues et son héritage dans les années 1990-2000 (John Lee Hooker et B.B. King), les artistes qui le renouvellent et auprès desquels le rock indépendant acquiert de nouvelles perspectives (Junior Kimbrough, R.L. Burnside) ainsi que la génération actuelle de ceux et celles qui perpétuent le genre au XXIe siècle. L’auteur s’appuie sur une solide documentation, mais aussi sur un grand nombre d’entretiens qu’il a lui-même réalisés, depuis 1997, avec les principaux acteurs de cette musique. Les textes sont illustrés des photographies d’époque de Philippe Prétet.

Going Down South – Mississippi Blues, 1990-2020 d’Éric Doidy (Le Mot et le Reste).