Entretien avec Danielle Mametz, vice-présidente de Noréade

«C'est dans la transversalité qu'on réussira la transition écologique»

L'épisode de canicule qui a touché la France et la région en juillet dernier ont aggravé la sécheresse des sols et la baisse des débits des cours d’eau. En Hauts-de-France, le bassin de l’Yser a été particulièrement affecté. Face à ces épisodes de sécheresse amenés à se répéter avec le réchauffement climatique, l'opérateur régional dans la distribution et l'assainissement de l'eau, Noréade, à travers ses régies du SIDEN-SIAN, est sur tous les fronts pour tenter de limiter les impacts sur la qualité mais aussi sur la quantité de l'eau. Rencontre avec Danielle Mametz, vice-présidente de Noréade.

Danielle Mametz, vice-présidente de Noréade.
Danielle Mametz, vice-présidente de Noréade.

La Gazette : Quel est le bilan de la canicule qui a touché les Hauts-de-France cet été ? Danielle Mametz : Dans le Nord et le Pas-de-Calais, des arrêtés vigilance ont été pris pour le bassin de la Lys, jusqu'à des arrêtés crise pour le bassin de l'Yser. Il y a eu des impacts sur l'agriculture sur certains bassins. Noréade, en tant qu'opérateur distributeur d'eau, a été en alerte sur...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne