Immobilier : la fête est finie !

Pour l'instant, le marché de l'immobilier affiche encore une belle tenue. Mais le contexte actuel de «stagflation» sur fond d'incertitudes politiques inquiète les professionnels de la FNAIM.

Dans l'Ouest du pays, les prix ont grimpé et les villes moyennes sont particulièrement concernées comme Brest qui enregistre une augmentation de 12,2% de ses prix. © jean pierre martin
Dans l'Ouest du pays, les prix ont grimpé et les villes moyennes sont particulièrement concernées comme Brest qui enregistre une augmentation de 12,2% de ses prix. © jean pierre martin

«Entrée en zone de turbulences» : pas de point d'interrogation à cet intitulé de conférence de presse choisie par la FNAIM, Fédération nationale de l’immobilier lors de la présentation de son analyse de la conjoncture actuelle. Encore favorable, elle commence à s'infléchir et plusieurs signaux augurent d'une suite plus compliquée. Premier constat, sur le marché du logement, «l'activité reste...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne