Retour sur le Congrès des maires de France

L’AMF plaide pour une autonomie majeure des élus locaux

Autonomie financière, évolution des relations entre l’État et les collectivités... Inflation, crise énergétique... La Première ministre, Élisabeth Borne, a joué la carte du dialogue avec les maires de France, lors du congrès de l’AMF. Mais sans céder sur la suppression de la CVAE.

Élisabeth Borne, Première ministre, lors de la séance de clôture du Congrès des maires de France.
Élisabeth Borne, Première ministre, lors de la séance de clôture du Congrès des maires de France.

Cette année, Emmanuel Macron, président de la République, a choisi de se rendre au Salon des maires, laissant à Élisabeth Borne, Première ministre, le soin de participer à la séance de clôture du Congrès des maires de France, organisé par l’AMF, Association des maires de France, le 24 novembre, à Paris. Rituel annuel de confrontation entre le gouvernement et les élus locaux, la séquence, qui...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne