La communauté de communes de Desvres-Samer signe son CRTE

La communauté de communes de Desvres-Samer a signé, ce 8 septembre, son contrat de relance et de transition écologique, d'une durée de six années. De nombreux projets vont être accompagnés par l’Etat pour un montant de 10 millions d’euros.

La signature du CRTE est porteuse d’espoir. © Aletheia Press/Olivier Prud’homme
La signature du CRTE est porteuse d’espoir. © Aletheia Press/Olivier Prud’homme

Depuis quelque temps, l’Etat français a consacré 100 milliards d’euros à la relance économique. Les collectivités locales bénéficient de cette manne financière importante, au travers des contrats de relance et de transition écologique (CRTE). Dernier en date, celui signé le 8 septembre par la sous-préfète de Boulogne-sur-Mer, Dominique Consille, et le président de la communauté de communes Desvres-Samer, Claude Prud’homme.

Ce ne sont pas moins de huit axes de travail qui ont été définis en réunion de pilotage avec notamment le développement économique, le tourisme, le développement durable, la gestion de l’eau et l’habitat. Autant de thématiques prioritaires pour la communauté de communes de Desvres-Samer qui compte 31 communes en secteur rural sur près de 246 km2, et regroupe24 000 habitants.

Trente-six projets déjà

«Nous allons mettre autour de la table tous les acteurs et toutes les structures et services de l’Etat pour l’étude accélérée de ces projets afin qu’ils puissent se concrétiser dans un avenir proche», a déclaré la sous-préfète, Dominique Consille.

«La relance est un acte qui doit se concrétiser pour le quotidien de nos administrés. Ce plan doit avant tout permettre des aménagements, des projets menés à terme pour le monde agricole, le commerce en milieu rural, qui en a bien besoin, notre patrimoine, mais surtout la rénovation énergétique. Trente-six projets dans un premier temps, dont quatre seront réalisés rapidement grâce à ces réunions de travail et de concertations avec les organismes intervenants. C’est un gain de temps considérable dans l’instruction des dossiers», commente Claude Prud’homme.

Diminuer de 13% la consommation d’énergie

Plus de la moitié des trente-six projets sont dédiés à la transition écologique (bornes de recharge électrique, projet innovant autour de l’hydrogène, photovoltaïque…). La Communauté de communes s’engage ainsi à réduire sa consommation d’énergie de 13% et accroître sa production d’énergies renouvelables.

De nombreuses propositions sont à l’étude, et le montant total de l’aide n’a pas encore été arrêté définitivement. Il va sans dire que ces ébauches se feront au cours de la mandature de cette assemblée. Ces actions structurantes doivent permettre l’aménagement des territoires ruraux avec, dans ce cas précis, l’aménagement de zones artisanales ou encore la mise en place de programmes pour la petite enfance.