Conjoncture 2022/2023

Le coût de l’énergie refroidit l’économie

Les entreprises s’attendent à une forte hausse de leur facture énergétique qu’elles comptent, pour la majorité d’entre elles, répercuter sur les prix de vente. Selon l’Insee, cette conjoncture pèsera sur la croissance et l’inflation jusqu’au début de l’année 2023, sans toutefois impacter le taux de chômage.

Selon l’Insee, plus de la moitié des entreprises «sont très exposées» au renchérissement de l’énergie, le secteur industriel l’étant davantage que celui des services. © vizualni
Selon l’Insee, plus de la moitié des entreprises «sont très exposées» au renchérissement de l’énergie, le secteur industriel l’étant davantage que celui des services. © vizualni

Depuis le début des années 2020, les chocs sectoriels se succèdent. «Le Covid avait surtout affecté les services, tandis que le renchérissement des matières premières et le coût de l’énergie pèsent sur l’industrie», explique Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l’Insee. L’inflation, «qui s’est généralisée dans un grand nombre de pays et touche de nombreux biens et services, cond...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne