18ème congrès des Régions de France

Les régions affirment leurs priorités

Plus de liberté pour expérimenter, la gestion locale de France Travail, une compensation des pertes financières des collectivités liées à la crise énergétique... Lors de leur premier congrès depuis la réélection d'Emmanuel Macron, les élus de Régions de France affichent leurs exigences.

La Première ministre s'est déclarée favorable à la possibilité de donner des marges de manœuvres aux exécutifs locaux pour expérimenter de nouvelles politiques publiques, par exemple en matière de réindustrialisation ou de formation. © industrieblick
La Première ministre s'est déclarée favorable à la possibilité de donner des marges de manœuvres aux exécutifs locaux pour expérimenter de nouvelles politiques publiques, par exemple en matière de réindustrialisation ou de formation. © industrieblick

Un nouveau départ dans les relations entre l’État et les collectivités locales ? C'était le moment d'en poser les bases : les 15 et 16 septembre, à Vichy, Régions de France, qui réunit les élus de ces collectivités, tenait son 18ème congrès. C'était le premier depuis la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République et il s'est tenu en présence de la Première ministre, Élisabeth Bor...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne