Retour sur le congrès de la Fédération nationale de l’immobilier

Logement : la FNAIM obtient pour partie gain de cause

Revoir le statut du bailleur privé, c’est oui. Modifier le calendrier de rénovation énergétique des logements prévus à la location, c’est non... Dialogue nourri entre Olivier Klein, ministre du logement et la FNAIM, Fédération nationale de l’immobilier, lors de son récent congrès.

«L’enjeu consiste à éviter une crise du logement qui serait une bombe sociale et économique», a mis en garde Loïc Cantin, président de la FNAIM. © Frédéric Albert
«L’enjeu consiste à éviter une crise du logement qui serait une bombe sociale et économique», a mis en garde Loïc Cantin, président de la FNAIM. © Frédéric Albert

Nouvellement élu président de la FNAIM, Fédération nationale de l’immobilier, Loïc Cantin a suscité l’enthousiasme de l’assistance lors de la séance plénière du congrès de la Fédération qui se tenait à Paris, le 6 décembre. C’était l’occasion de son premier dialogue officiel avec le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, Olivier Klein. Le moment est clé : une semaine plus tôt...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne