Méo-Fichaux entre tradition et innovation

Torréfacteur de cafés depuis 1928, le groupe Méo-Fichaux est l'union de deux entreprises familiales. Depuis la fusion en 2012, l'ETI nordiste (150 M€ de CA) surfe sur une croissance à deux chiffres. Entre investissements sur le site historique de la Madeleine, lancement d'une marque de café bio et conquête de nouveaux marchés, Méo-Fichaux se donne les moyens de ses ambitions désormais européennes.

Gérard Meauxsoone (à gauche) et Dominique Ruyant, co-dirigeants du groupe Méo-Fichaux.
Gérard Meauxsoone (à gauche) et Dominique Ruyant, co-dirigeants du groupe Méo-Fichaux.

A Lille, tout le monde connaît le café Méo qui est devenu, au fil des décennies, une véritable institution dans le Nord. Son histoire débute en 1928. Jules et Emile Meauxsoone, père et oncle de Gérard Meauxsoone, actuel co-directeur général avec Dominique Ruyant, ouvrent leur première épicerie fine dans la capitale des Flandres. Ils figurent parmi les premiers français à obtenir des licence...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne