Un guichet unique pour favoriser l’entreprenariat local

Depuis 2014, le territoire dunkerquois réfléchit aux moyens à mettre en oeuvre pour rattraper son gros retard en termes de créations d’entreprises. La Turbine, guichet unique dédié à l’entreprenariat qui a ouvert le 2 novembre dernier, se veut être une réponse concrète.

Un guichet unique pour favoriser l’entreprenariat local
Un guichet unique pour favoriser l’entreprenariat local

En 2014, lors des Etats généraux de l’emploi Local (EGEL) initiés par la municipalité de Dunkerque nouvellement élue, un constat avait été unanimement souligné par la population et les acteurs économiques : le territoire était à la traîne en termes de créations d’entreprises. Les chiffres étaient là pour le prouver : 81 créations pour 10 000 habitants en moyenne sur le territoire national, 39 localement. C’est un fait : Dunkerque, terre hautement industrielle, n’a, historiquement, pas la culture entrepreneuriale. «Pour faire bouger les lignes, nous nous sommes dit, d’une part, qu’il nous fallait développer la notion d’entreprenariat. C’est ainsi que nous nous sommes rapprochés de la petite ville de Shawinigan au Québec, dont la composition socio-économique se rapproche de celle de notre territoire mais qui affiche des chiffres de créations d’entreprises impressionnants grâce à un travail de fond mené depuis une vingtaine d’années pour inculquer la notion d’entreprenariat aux enfants dès leur plus jeune âge, dont nous voulons nous inspirer. Et, d’autre part, que nous devions développer nos services d’accompagnement à la création et au développement des entreprises. La Turbine, guichet unique situé à l’entrée de Dunkerque, à deux pas du centre-ville, est notre réponse concrète», commente Jean-Yves Frémont, directeur de la structure.

Un temps dédié au dépôt et à la vente de meubles et d’objets d’occasion, l’immense entrepôt est resté en friche de nombreuses années après la fermeture de l’enseigne. Racheté par la communauté urbaine de Dunkerque, il a été complètement réhabilité et réaménagé pour donner naissance à ce concept encore inédit au niveau régional, voire national. «Les porteurs de projet et les entrepreneurs trouveront sur place l’ensemble des services dédiés à la création d’entreprise de la CCI Littoral Hauts-de-France, de la Chambre de métiers et de l’artisanat, de la Communauté urbaine, d’Entreprendre ensemble, ainsi, bien sûr, que les deux structures d’aide à la création et au financement d’entreprise, la BGE Flandre création et Initiative Flandre. D’autres structures d’accompagnement, sur le plan financier notamment, viendront aussi régulièrement y tenir des permanences», précise Jean-Yves Frémont.

Au-delà de l’accompagnement, la Turbine veut aussi être un lieu qui facilite les contacts et la mise en relation entre entrepreneurs. Un espace de coworking, dont l’accès est gratuit pour les résidents de la Communauté urbaine, a ainsi été aménagé au rez-de-chaussée, de même qu’un espace détente favorisant les échanges. «La création, c’est de l’énergie, certes, mais c’est aussi un environnement. C’est cet environnement favorable que doit proposer la Turbine», conclut Jean-Yves Frémont.