Un livre sur le point central dela renommée dentellière française

C’est un beau livre que celui réalisé par les services de la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais (CIDM). Dessiner la dentelle présente une des deux professions phare de la dentelle mécanique (avec le tulliste) : l’esquisseur, qui donne l’âme au motif. En moins de 200 pages, les auteurs font le tour d’un mythe esthétique dont les villes dentellières s’enorgueillissent encore aujourd’hui malgré leurs rivales asiatiques.

Le métier d’esquisseur est la source esthétique des dentelles de Calais et de Caudry. “Dessin d’art appliqué à la dentelle mécanique”, l’esquisse n’est pourtant pas un dessin. Le terme lui-même fait débat. Son apparition dans le vocabulaire industriel date de 1851, date à laquelle l’historien Henri Hénon le mentionne. Mais il faut attendre 1878 pour le voir figurer dans l’almanach (l’annuaire des ...

La lecture de cet article est reservée aux abonnés


La Gazette Nord-Pas de Calais

Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


A partir de 3€/mois


Je me connecte Je m'abonne